Ω Le Voyage de Némésis Ω

Un long périple vous attend dans le monde de Gaïa...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cogito ergo sum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

¤ Humain neutre ¤

¤ Humain neutre ¤
avatar


Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 32
Humeur : Très bonne !
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Cogito ergo sum   Ven 10 Oct - 16:46

Cogiter était l'un des passe-temps de Matthias. En ce moment, il réfléchissait à une façon de se rendre à Rosette en évitant de se faire attraper ou tuer par l'un des hommes de main du Kaiser. En effet, depuis un petit moment, il lui était impossible de quitter son domaine sans se faire agresser par une personne voulant sa bourse ou sa vie, car vu qu'il était publiquement opposé à la politique du Kaiser, il venait de tirer un trait sur sa liberté.
Et même si cela ne changeait pas grand chose à sa situation habituelle au niveau de sa vie et de comment il occupe ses journées, il avait encore moins la possibilité de prendre l'air comme il lui plairait.
Il devait cependant trouver un moyen d'atteindre Rosette avant la semaine prochaine, car la réunion qui concernait cette histoire d'élémentaux devenait sérieuse de jours en jours : certes, les exécutions d'élémentaux sans certificat se faisait de plus en plus rare, mais la pression du Kaiser empêchait aux habitants de Gaïa de vivre convenablement. Et même si le comte Canizzarro n'émettait aucune objection pour rencontrer les opposants à cette lois, il était tout de même risqué de se rendre à Rosette par les temps qui courent.

Matthias était un peu stressé à l'idée de quitter son château, aussi essayait-il de se calmer en s'amusant, comme à son habitude, avec un de ses stylos en le faisant tourner sur ses doigts. Ce qui n'était pas du goût de ses servantes qui le regardaient d'un drôle d'air, comme si la crédibilité de l'homme était réduite à néant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Mar 14 Oct - 23:01

Mitsuko avait commencé a travailler pour la famille Ortega lors de sa fuite de la maison familial, en effet en manque d'argent, elle s'était contrainte a travailler pour une famille de Neutre...

Elle entra dans la Bibliothèque lieu, ou Mathias, son maître depuis quelque mois, aimait aller pour réflèchir, elle le trouva assis face a une fenêtre en train de jouer avec un stylo, chose qu'il faisait tres souvent...
Elle attendit quelques instant appuyé contre l'encadrement de la porte, le détaillant, sans aucune discrétion...
Il était grand, de long cheveux brun, un bel homme comme beaucoup de servante aimer a dire... Et c'était vrai il avait vraiment beaucoup de charme, il était jeune ne devant pas avoir plus de 25ans se disait Mitsuko, elle ne savait pas grand chose de lui, elle était arrivé il y a 3mois dans cette demeure, et elle n'avais jamais eu l'occasion de lui parler encore...
Dommage se disait-elle, il devait être une bonne compagnie...
Dans sa "contemplation" elle en oublia ce pourquoi elle était venu jusqu'ici, elle tenait entre ces mains un plateaux ou reposait une tasse de café bien fort...
Elle expira un grand coup et ce decida a frapper, la main tremblante...
Revenir en haut Aller en bas

¤ Humain neutre ¤

¤ Humain neutre ¤
avatar


Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 32
Humeur : Très bonne !
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Mar 14 Oct - 23:58

A beau milieu de sa petite réflexion qui, au final, se révéla sans issue et vraiment utile, un bruit creux résonna dans ses esgourdes. La porte de la bibliothèque venait de recevoir un toc, pour signifier qu'il y avait quelqu'un derrière qui demandait à entrer. Pendant un instant, Matthias attendit que la personne se trouvant derrière et qui se révèlerait à l'origine de ce toquement pénètre dans la pièce, avant de se rendre compte qu'avant ça, il devrait inviter cette dite personne à entrer :

" Ah ! ENTREZ !! "

Il enleva ses lunettes et ferma le recueil de poèmes qu'il avait ouvert pour réfléchir un peu.Une jeune femme à l'allure pâle et au pas hésitant entra, un plateau à la main.

" Oh, tu dois être la petite nouvelle qui est arrivée il y a quelques temps, non ? "

La jeune fille entra sans dire mot. Elle semblait un peu tendue et avança vraiment doucement. Sur le plateau, il y avait une tasse, sans doute contenait-elle du café ou une mixture de ce genre. Il est vrai que Matthias cogitait depuis un bon bout de temps dans cette pièce poussiéreuse, il n'avait pas vu le temps passer. Il consulta sa petite montre à gousset, puis la rangea sur le bureau sur lequel il ruminait des pensées depuis des heures.

" Vous pouvez poser le plateau ici. Je le ramènerai moi-même ! "

Le visage de la jeune fille semblait si triste, Matthias fut choqué par tant d'inexpression qu'il ne pouvait s'empêcher de savoir cequ'il n'allait pas :

" Quelque chose ne va pas ? "

Il hocha légèrement la tête et la regarda en même temps avec son air idiot habituel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Sam 18 Oct - 12:25

Mistuko patientait derrière la porte, la peur au ventre, ces mains tremblaient légèrement faisant vibrer la tasse sur le plateau…
Le maître des lieux lui intima d’entrer, au son de sa voix, la jeune femme sursaute, surprise par la douceur de celle-ci…
Elle entra dans la pièce, il s’était tourné vers elle, Mitsuko marchait a pas lent, redoutant le moment ou elle serait le plus proche de lui…
Il lui sembla qu’il lui avait posé une question mais elle n’avait pas entendu, et craignais de lui faire répéter, alors elle continua son ascension jusqu’à lui, silencieuse et incroyablement lente…
Il lui dit qu’elle pouvait posé le plateau ici et qu’il le ramènerait lui par la suite, elle déposa la tasse sur le bureau juste devant lui et garda le plateau sous le bras…
Son cœur battait la chamade, mais elle ne savait pas pourquoi, tout cela lui semblait si bizarre…
Il la regardait les sourcils fronçaient comme si il cherchait les mots qu’il pourrait lui dire, et soudain il parla :

«Quelque chose ne va pas ? »

Surprise par cette question Mitsuko leva rapidement les yeux vers son interlocuteur, elle se sentait vraiment mal a l’aise devant lui, que pouvait-elle bien répondre a cela ?? Elle inspira un grand coup et débita la tête baissée :

« Non je vais très bien Monsieur, merci de vous souciait de moi, mais il n’y a pas de quoi, je vais très bien, je retourne en cuisine Monsieur… »

Elle avait dit cela très vite et craignais qu’il n’ait pas compris un traître mot, elle tourna les talons et commença à partir assez rapidement de la pièce…
Revenir en haut Aller en bas

¤ Humain neutre ¤

¤ Humain neutre ¤
avatar


Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 32
Humeur : Très bonne !
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Dim 19 Oct - 17:11

La jeune femme était bel et bien tendue, cela se ressentait dans sa façon de bouger et surtout de parler. D'ailleurs il s'était retenu de rire en l'entendant parler suite à sa dernière question, seule question qu'elle a dût entendre, son esprit étant surement trop embrumé pour qu'elle entende le reste pensa t-il.

« Non je vais très bien Monsieur, merci de vous soucier de moi, mais il n’y a pas de quoi, je vais très bien, je retourne en cuisine Monsieur… »

En entrant, elle avançait vraiment doucement, comme si elle redoutait une confrontation avec son patron, mais une fois la tasse posée et les formules d'usages prononcées, elle était déjà bien plus rapide lorsque sont nouvel objectif était la porte qui la séparerait de Matthias, qui n'allait pas la laisser partir comme ça, oh non !
Il n'aimait pas trop que ses relations avec ses domestiques soient trop distantes, car cela le mettait mal à l'aise vis à vis d'autrui. Pour lui, tout le monde est au même niveau, et il n'aimait pas l'idée d'avoir une couronne ou autre qui le démarquait des autres. Le simple fait qu'on lui adresse la parole en utilisant le " monsieur " avant son nom lui était pénible, mais la plupart de ses domestiques avaient du mal à utiliser le prénom de leur maitre pour lui parler.
La plupart des gens qui vivent dans le chateau servent la famille depuis de nombreuses années, et le fait que Matthias soit le seule survivant de sa lignée les forçait à être d'avantage respectueux.


" Attendez une minute ! "

La fille s'arrêta net : peut-être aurait-elle voulut qu'il ne l'arrête pas, mais il ne voulait pas que la petite nouvelle ne s'en aille ainsi, en se contentant d'un " boujour " et d'un " au revoir ".

" J'aimerais converser un peu avec vous. Comme vous êtes nouvelle dans le château, j'aimerais quand même en savoir un peu plus sur vous ! N'ayez pas peur, je ne vais pas vous manger ! "

Il lui souriat puis il rangea le recueil de poème qu'il avait sortit dans un tiroir dans son bureau, asse rapidement, pour ne pas laisser de temps à la demoiselle de s'intéresser au bouquin.

" Comment vous appelez-vous déjà ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Dim 26 Oct - 20:21

"Attendez une minute"

Les paroles de Matthias avaient stoppé Mitsuko dans son ascension jusqu’à la porte…
La jeune fille se retourna, la tête baissée, le rouge lui montant rapidement aux joues en entendant ce qu’il continuait à lui dire…
Il voulait converser avec elle, il voulait en apprendre plus sur elle…
La jeune femme ne savait comment éviter de rester trop longtemps en la présence de son maître, maître qui l’impressionnait au plus au point, elle ne savait pas vraiment comment se comporter avec lui, n’ayant jamais eu l’occasion d’avoir affaire a lui…
Il lui paraissait distant, souvent ailleurs dans ces pensées, le regard dans le vide, un visage inexpressif…
Elle avait eu le temps de remarquer toutes ces choses en l’observant discrètement lorsqu’elle rangeait, où faisait le ménage, elle connaissait par cœur chacune de ces mimiques…

Elle revint sur terre en l’entendant lui demander son prénom, elle vira au rouge pivoine, baissant encore plus la tête, par peur qu’il ne remarque sa gêne, elle tripota nerveusement ces doigts, son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine…
Mitsuko peina à dire son prénom, l’air lui manquait et la chaleur de la pièce devenait étouffante ou bien était-ce son cœur qui battait beaucoup trop vite ?


"Je me nomme Mitsuko Ido" articula-t-elle doucement, suivit de révérence…

Elle regardait le sol attendant que Matthias ne lui dise de se relever, la pièce commençait a tourner pour la jeune femme, elle cligna plusieurs fois des yeux, mais rien ne changeait…
Puis soudain un grand voile noir s’abattit sur ces paupière et elle tomba inconsciente…
Revenir en haut Aller en bas

¤ Humain neutre ¤

¤ Humain neutre ¤
avatar


Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 32
Humeur : Très bonne !
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Dim 26 Oct - 21:16

Sans trop savoir ce qu'il pouvait arriver à la jeune fille, Matthias fût témoin de sa perte de conscience soudaine. Ni une ni deux, il se précipita vers elle pour éviter qu'elle ne tombe la tête la première sur le rebord du bureau, mais elle avait déjà perdu conscience avant même de toucher le sol. Par chance, le tapis avait ralentit la chute, elle n'aura mal nulle part une fois debout dans quelques heures.

Matthias n'arrivait pas à expliquer concrètement pourquoi elle avait tourné de l'œil, mais ce qu'il faut savoir avec lui, c'est qu'il n'est pas très futé sur le plan relationnel, en particulier avec des gens qu'il ne connait que très peu. Certes, c'est le cas de beaucoup de personnes, mais il était déjà assez timide quand il était petit. Mais en grandissant, il a acquis une certaine maîtrise de sa pudeur, et ne cache plus trop de choses ( mis à part sa nudité ! ).

Il essaya d'appeler un de ses domestique pour l'aider, mais étant dans une aile qui n'était pas beaucoup fréquentée par les autres habitants du domaine, il demeurait seul pour s'occuper de la demoiselle.


«  Mademoiselle Mitsuko ? Vous allez bien ? »

Il lui caressa la joue droite à plusieurs reprises pour voir si elle allait réagir, mais sans succès. Voyant que le sol n'allait pas la sortir de son sommeil soudain, il la porta puis il l'emmena sur un sofa à proximité. Il l'y déposa puis appela l'un de ses majordome par la fenêtre.
Il revint vers Mitsuko et recommença lui caresser la joue, puis la main pour voir si elle allait une fois de plus réagir :


« Mitsuko ? C'est moi, Matthias, vous m'entendez ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Lun 3 Nov - 20:47

Sarina venait tout juste de terminer les taches domestiques du domaine quand elle sortit de la demeure pour prendre un peu l'air et en profiter pour chercher Matthias.
Il est vrai que ces temps-ci, elle ne le lachait plus d'une semelle, le surveillait-elle? Ou bien jouait-elle à la perfection son rôle de servante? Etant près de Mr. pour qu'à chaque instant elle puisse satisfaire ses désires (hey, pas de pensées pervereses hein...).
Celle-ci venait à peine de faire trois pas en dehors qu'elle apperçut Matthias au loin.
Apparament, il se passait quelque chose là bas. Mais quoi donc?
Tout en marchant, elle essaya de comprendre un peu mieux la situation.

"Mais qui est cette jeune fille couchée parterre?"

Elle s'arreta un instant, ne voulant pas les déranger, peut-être étaient-ils entrain de... Mais non! >< Qu'est-ce que tu racontes idiote? Tu ne vois pas que cette jeune femme est inconsciente?...

*Il semble lui porter beaucoup d'attention à cette fille!*

Sarina fronça les sourcils, bien qu'elle était du côté du Kaiser, elle appreciait beaucoup Matthias, et l'idée qu'il puisse être attirée par une autre fille qu'elle l'énèrvait.
Elle avait l'impression que son coeur battait de plus en plus vite en voyant son très chère Mr. Ortega carressé la joue de la jeune fille. Ce n'était pas parce qu'elle était évanouie qu'il avait le droit de la touché ainsi!
Oui...Il fallait mettre un therme à ce spectacle répugnant (xD).

"Mr. Ortega!"

Elle se remit à marcher en sa direction de plus en plus vite.
Une fois arrivée à ses côtés, elle le regarda et lui dit fermemant, sans faire attention à la jeune fille ni à qui que ce soit d'autre.

"Dois-je vous servir votre thé dehors ou à l'intérieur, Mr. ?"

Après avoir dit ça, elle jetta un bref regard à la jeune fille étendue parterre, un regard qui n'avait rien de rassurant....

*Elle fait la comédie, c'est claire...Tout ça pour attirer l'attention...*

Revenir en haut Aller en bas

¤ Humain neutre ¤

¤ Humain neutre ¤
avatar


Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 32
Humeur : Très bonne !
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Lun 3 Nov - 21:20

Alors qu'il essayait de ranimer Mistuko, Matthias fut interrompu par l'arrivée inopinée d'une autre de ses servantes.
Par rapport à la nouvelle, celle-ci était un peu moins farouche et surtout beaucoup plus froide et insensible que Mitsuko, qui avait l'air fragile et même trop sensible. Sans trop savoir pourquoi, celle qui avait fait irruption, sans doute Sarina, s'il se rappelle bien de son prénom, n'avait pas l'air de se préoccuper de sa camarade qui avait sombré dans l'inconscience.
Chose encore plus surprenante, celle-ci, comme si de rien n'était, demanda à Matthias où elle devait lui servir son thé. Toute personne normale lui aurait prêté main forte, faute de savoir comment s'y prendre pour éviter le pire ( s'il y avait pire à craindre ! ). Matthias ne sût quoi répondre à sa question, à part :


« Heu... »

Il avait les mots coupés par rapport à la situation : en plus des conflits avec le Kaiser, il devait visiblement aussi régler les conflits internes entre ses employés, d'autant plus qu'entre femmes, la concurrence était vache et sévère.

« Hum, Sarina, c'est ça ? Pourriez-vous m'apporter un peu de lait chaud pour la jeune demoiselle ici, et des sels surtout, histoire qu'elle reprenne connaissance au plus vite, je m'inquiète assez facilement ! »

En effet, un rien pouvait le mettre dans tout ses états, de la coupure avec une feuille de papier ou d'une brulure avec un thé trop chaud, tout du moins, lorsque cela concernait les autres : quand c'est lui se faisait mal, il ne faisait pas trop attention. Surement un héritage de sa défunte mère, pour qui il s'inquiétait assez fréquemment...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Lun 3 Nov - 21:41

Sarina regarda la jeune fille, tout en écoutant ce que disait Matthias.
Il est vrai que, cette jeune fille semblait réelement évanouie, mais bon. C'était pas son problème à elle, serait-il venu la secourir si elle s'était évanouie? Elle? ...
Elle ocha la tête en guise de réponse, puis soupira et regarda Matthias.


"Bien Mr."

Elle le salua poliment et partit immédiatement chercher ce qu'il lui avait demandé.
Celle-ci resta là bas un petit instant, le temps que le lait soit chauffé, puis revena avec un plateau.
En plus du sel et du lait chaud, elle s'était permise d'ajouté à celà un cousin pour surélever les pieds de notre jeune malade et un pot de sucre en morceaux...


"Voilà ce que vous m'avez demandé Mr."

Elle posa le plateau parterre, puis s'accroupi à côté de la jeune fille, posa le cousin parterre et mettant ses pieds au dessus.
Celle-ci releva ensuite la tête et dit à Matthias.


"Laissez-moi donc m'occuper d'elle..."

Après avoir dit ça, elle dessera le col (de bonniche, lol) de la jeune fille et défesa son rubant qui lui servait de ceinture.
Revenir en haut Aller en bas

¤ Humain neutre ¤

¤ Humain neutre ¤
avatar


Masculin
Nombre de messages : 33
Age : 32
Humeur : Très bonne !
Date d'inscription : 04/10/2008

MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Mar 4 Nov - 5:25

Sarina s'apprêtait à déshabiller Mitsuko pour la mettre à l'aise, peut-être pour qu'elle récupère plus vite. Matthias se retourna plusieurs fois, de peur de passer pour un voyeur ou un être du même genre : abjecte et manquant d'éducation. il avait quand même de la dignité pour se garder de profiter de la situation et se contenta de poser des questions multiples à l'autre servante qui se voulait quand même rassurante mais pas vraiment " intéressée " par la nouvelle tâche qu'elle se voyait confiée : s'occuper d'une éventuelle gêneuse, mais pas occuper dans le sens où il fallait s'en débarrasser, bien au contraire.
Matthias s'imaginait déjà quelques petits scénario, histoire aussi de se concentrer sur autre chose que sur la plastique de la belle au bois dormant étendue sur son sofa.


" Hum... reprend t-elle peu à peu connaissance ? "

Sans grands espoirs que ça change sur ce niveau là, il regardait néanmoins un peu partout, sauf derrière lui. Certes, la jeune fille n'arborait pas une tenue semblable à celle de la mère de l'humanité, mais il aurait été indécent de jeter, ne serais-ce qu'un petit coup d'œil, histoire de satisfaire sa petite curiosité.

" Je ne sais plus vraiment mais..;cela fait longtemps que vous travaillez sous mes ordres ? "

Matthias s'adressait à Sarina, et en effet, il n'avait pas une très bonne mémoire physiologique. Il mettait beaucoup de temps à mettre un nom sur un visage, ou même à mettre un visage sur un prénom. Cela lui arrivait assez régulièrement, mais les domestiques, qui parfois pouvaient se vexer d'être oubliés ainsi, étaient plutôt compréhensifs, vis à vis de leur maître qui est encore sous le choc de la pertes de la quasi totalité de sa famille.
En effet, il avait beaucoup de mal à se réintégrer au reste de la société; et c'est pour cela qu'il vivait le plus clair de son temps reclus dans sa bibliothèque, endroit où il se sent le mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Mar 4 Nov - 19:58

Sarina en entendant la question de Matthias s'arreta de s'occuper de la nouvelle et se mit à rire en mettant sa main sur sa bouche.
Celle-ci travaillait depuis longtemps pour lui, mais il est vrai qu'ils ne se voyaient pas souvent. Généralement, c'est elle qui fesait le ménage après son passage. Elle le voyait tous les jours, mais celui-ci ne fesait pas attention à elle...Ou bien peut-être ne la voyait-il pas?
Il faut dire qu'elle se trouvait souvent à plusieurs mettre de lui.
Sarina n'arrivait pas à s'arreter de rire, ou fesait-elle ça pour ne pas parraître triste, car celui-ci l'aivait à se point ignoré?


"Escusez-moi Mr..."

Elle se retena de rire, et le regarda sérieusement.

"Je suis à votre service depuis bientôt trois ans Mr. Même si il est vrai que je ne vous croise pas souvent. C'est moi qui m'occupe du ménage en générale quand vous partez travailler...Et c'est également moi qui m'occupe de votre chambre...Mais étant donné que je travaille souvent quand vous êtes absent, il est un peu normal que Mr. ne se rapelle que vaguement de moi..."


En disant son avant dèrnière phrase, elle avait sourit un peu plus. C'était elle qui repassait son linge, qui le rangeait, qui fesait son lit, rangeait ses affaires etc. Et il ne l'avait pas remarqué? Ne trouvez-vous pas ça ilarant?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   Sam 22 Nov - 14:39

Bon...Sarina partit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Cogito ergo sum   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cogito ergo sum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ω Le Voyage de Némésis Ω :: ° ¤ . ¤ ° Archives ° ¤ . ¤ ° :: Corbeille :: Corbeille à RP-



Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Mondes parallèles